LE PROJET GREEN

 

LES OBJECTIFS DU PROJET

Le massif des Pyrénées est un véritable réservoir de biodiversité caractérisé par une forte diversité de milieux naturels et d’espèces remarquables.

Cette haute valeur naturelle se retrouve dans la multitude d’entités qui protègent, dynamisent, valorisent, accompagnent et gèrent ces territoires et ces écosystèmes : Parcs Nationaux, Parcs Naturels Régionaux, Parcs Naturels, Réserves Naturelles Nationales, Réserves Naturelles Régionales, Réserves de biodiversité, Arrêtés de protection de biotope, Conservatoires des Espaces Naturels, Réserves biologiques, etc.

La présence de milieux identiques, de problématiques similaires de conservation d’habitats ou d’espèces ou l’existence d’initiatives complémentaires en termes de préservation de la biodiversité, ont conduit ces espaces naturels à s’associer pour mettre en oeuvre de juin 2016 à mai 2019 le projet GREEN “Gestion et mise en REseau des Espaces Naturels des Pyrénées”.

Le projet GREEN ambitionne donc de renforcer la coordination entre espaces naturels et gestionnaires en :

  • Concrétisant la mise en réseau des opérateurs des espaces naturels des Pyrénées ;

  • Partageant les connaissances, les pratiques de gestion et les enjeux de chaque espace naturel ;

  • Mettant en oeuvre des actions de restauration, conservation ou gestion spécifiques dans trois milieux à enjeux ; 

  • Informant la société, les décideurs et les acteurs locaux sur les enjeux propres à la biodiversité des Pyrénées.

LES ACTIONS

METTRE EN RÉSEAU

On trouve dans le massif des Pyrénées divers types d’espaces naturels sur lesquels interviennent diverses structures ayant pour objectif commun de préserver les habitats et les espèces pyrénéennes. Ces structures ont leurs propres réglementations, ressources et outils de gestion mais partagent toutes des valeurs communes, des problématiques et des enjeux similaires qui demeurent souvent abordés de façon distincte et indépendante. 

Ce contexte, identifié depuis plusieurs années, à conduit les partenaires du projet GREEN à vouloir se constituer en réseau Pyrénéen de coopération et d’échanges d’expériences afin d’unir leurs efforts en faveur de la préservation et de la gestion de la biodiversité Pyrénéenne.
La présente action, vise à faciliter les échanges entre organismes en créant un réseau de gestion de la biodiversité.

 

AMÉLIORER LA BIODIVERSITÉ DES MILIEUX FORESTIERS

Couvrant plus de la moitié de la superficie des Pyrénées (59%), la forêt du Massif est un véritable réservoir de biodiversité.
La forte variété d’écosystèmes boisés accueille de nombreuses espèces animales et végétales, mais également des champignons, des lichens ou encore des micro-organismes (bactéries du sol…). Au sein des massifs forestiers, sont parfois présents d’autres types de milieux (zones humides ou milieux aquatiques, falaises, éboulis, landes...), favorables à la présence d’espèces particulières, augmentant d’autant la diversité globale du Massif.

Les forêts jouent ainsi un rôle environnemental important en apportant à la société de nombreux services écosystémiques : pour contribuer au développement durable du massif, les forêts pyrénéennes doivent pouvoir répondre durablement aux besoins exprimés par l’ensemble des usagers, qu’ils soient d’ordre économique, social ou environnemental. Pour ce faire, la gestion forestière doit intégrer tous les aspects de la multifonctionnalité et rechercher localement, dans l’intérêt général et à long terme, le meilleur équilibre entre ces différentes fonctions.
La présente action ambitionne ainsi de contribuer à l’émergence de stratégies transfrontalières visant à améliorer la prise en compte de la biodiversité dans la gestion des milieux forestiers des espaces naturels et à expérimenter des solutions communes.

Pour ce faire, il faut renforcer la capacité des gestionnaires d'espaces naturels Pyrénéens à agir pour la biodiversité en améliorant la connaissance des pratiques forestières à l’échelle du massif et en menant des actions pilotes sur deux thèmes considérés comme prioritaires : la maturité biologique des peuplements forestiers et la relation entre biodiversité forestière et pression cynégétique.

AMÉLIORER LA BIODIVERSITÉ DES MILIEUX AGRO-PASTORAUX

Les espaces naturels du massif pyrénéen comptent d'importantes surfaces de milieux dits « ouverts » ou « semi-ouverts » (estives, prairies, landes…) dans des conditions variées (altitude, pente, exposition, nature des sols…).
La déprise agricole sur ces espaces agro-pastoraux engendre des dynamiques d’embroussaillement progressives : les pelouses d’altitude et les prairies les moins accessibles et les moins facilement mécanisables cèdent progressivement la place aux landes plus ou moins denses. Les cortèges faunistiques et floristiques spécifiques à ces milieux ouverts régressent, pouvant donner lieu à une diminution de la biodiversité.
Certaines zones, plus accessibles ou plus productives, sont au contraire utilisées de façon plus intensive, avec une modification de la flore correspondante et/ou l’apparition d’impacts non désirés sur les habitats (compactage du sol, érosion, etc.). Il convient donc de mieux maîtriser l'évolution des équilibres qui est en train de s'opérer, sous peine d’observer une réduction progressive de la biodiversité sur certains de ces espaces.

Par ailleurs, les aspects économiques de l’élevage et du pastoralisme représentent un enjeu majeur pour le maintien de cette biodiversité, dans la mesure où ils conditionnent l’utilisation de l’espace et les usages qui y sont associés.
Aussi, la présente action vise à favoriser la biodiversité au sens global par le maintien d’un certain niveau de mosaïque entre habitats de landes et habitats de prairies/estives.
Pour ce faire les partenaires chercheront à stimuler le maintien des équilibres entre habitats de landes et habitats de prairies/estives en travaillant à la fois sur les aspects économiques et écologiques.

AMÉLIORER LA BIODIVERSITÉ DES MILIEUX AQUATIQUES

Les zones humides et les milieux aquatiques sont des écosystèmes très particuliers à l’interface entre la terre et l’eau. Ils sont porteurs de nombreuses fonctions et de très forts enjeux. Ils hébergent en effet une biodiversité riche et remarquable composée de nombreuses espèces (amphibiens, insectes, végétaux amphibies ou aquatiques) incapable de vivre en dehors des conditions si particulières offertes par ces milieux. Cette biodiversité spécifique est cependant mal connue.
Les lacs et étangs de montagne sont des milieux particulièrement recherchés et fréquentés pour diverses activités touristiques et de loisirs. Ils représentent en effet bien souvent l’objectif d’une randonnée et sont particulièrement appréciés par les pêcheurs. Les lacs et étangs de montagne peuvent également être le siège d’activités industrielles comme l’hydroélectricité. Ils subissent alors l’impact direct ou indirect des barrages et des retenues. L’impact de ces activités sur les lacs et étangs est encore méconnu même si des études tendent à montrer le caractère préjudiciable de certaines pratiques.

Enfin, les zones humides en général et les lacs et les étangs de montagne en particulier représentent des laboratoires à ciel ouvert pour étudier, via les sédiments lacustres et l’eau, le passé des sociétés humaines et comprendre les changements en cours pour le futur. Ils constituent également des laboratoires pour enregistrer et étudier les phénomènes actuels comme les changements globaux et notamment le changement climatique contemporain.

Cette action ambitionne donc :

  • d’améliorer la connaissance et la conservation des lacs et étangs du massif pyrénéen

  • de constituer un réseau de référence pour l'observation des impacts du changement global sur la biodiversité des lacs et étangs du massif pyrénéen

  • de transmettre les connaissances et valoriser ce patrimoine exceptionnel

  • de conserver et restaurer des milieux tourbeux et para-tourbeux

LE POCTEFA

POCTEFA 2014-2020 est l’acronyme du Programme Interreg V-A Espagne-France-Andorre. C’est un programme européen de coopération transfrontalière créé afin de promouvoir de développement durable des territoires frontaliers des trois pays.

Le POCTEFA 2014-2020 constitue la cinquième génération de soutien financier communautaire destinée à renforcer l’intégration économique et sociale de cette zone frontalière. Le POCTEFA cofinance des projets de coopération transfrontalière conçus et gérés par des acteurs situés des deux côtés des Pyrénées et des zones littorales qui participent au Programme en préservant la croissance intelligente, durable et inclusive du territoire.

 

+ d'informations :

www.poctefa.eu