Succès pour le séminaire de restitution des actions du projet GREEN !

28-29/11/2019

Près de 80 personnes ont assistés, les 28 et 29 novembre 2019 à la présentation des résultats du projet GREEN au cœur du Parc Naturel Régional des Pyrénées Ariégeoises (qui avait accueilli en 2016 la réunion de lancement du projet !). 
Ce séminaire fut un moment important pour l’ensemble des partenaires du projet GREEN car il marque le point d’orgue de ces 4 années de coopération transfrontalière au service de la biodiversité de notre massif. 
Après l'ouverture du séminaire par Mme. Fret, Vice-présidente du Syndicat Mixte Parc Naturel Régional des Pyrénées-Ariégeoises et Mme. Mercadier-Mouré, Commissaire à l’aménagement, au développement et à la protection du massif des Pyrénées, les pilotes et plusieurs partenaires des 4 actions du projet ("Coopération entre gestionnaires", "Lacs et Tourbières", "Milieux agro-pastoraux" et "Forêt") ont pu présenter à l'assistance, composée de gestionnaires d’espaces naturels, chercheurs, institutionnels..., les résultats de ces dernières années de travail. 
Les interventions de M. Sergi Riba Mazas en représentation du Conseller d'Agricultura, Medi Ambient i Sostenibilitat de la Paroisse d’Ordino, M. Philippe Xéridat de la DREAL Occitanie et M. Jean-Louis Valls, Directeur de la Communauté de Travail des Pyrénées, sont venues clôturer ces deux jours placés sous le signe de la convivialité. 
L'ensemble des productions du projet seront bientôt disponibles sur le site internet du projet, tandis que rendez-vous est déjà pris en 2020 pour continuer la mise en réseau des gestionnaires des espaces naturels des Pyrénées et préparer l'élaboration d'un nouveau programme d'action conjoint au bénéfice réciproque de l'Homme et de la Nature. 
Au-delà des échanges techniques et des actions concrètes mises en œuvre sur le terrain, se sont de véritables liens humains qui se sont créés et qui forment le socle d’un réseau dynamique et durable.
Merci encore à tous pour votre participation !

Réunion du groupe "forêt" à Bagnère de Luchon : vers la convergence des protocoles de caractérisation de la maturité biologique des forêts des Pyrénées

05/11/2019

C'est à Bagnère de Luchon (Haute-Garonne) et dans une ambiance hivernale que les partenaires de GREEN se sont retrouvés pour la dernière rencontre  2019 du groupe de travail "Forêt" du projet. 
Français, Catalans, Basques et Navarrais se sont réunis pour travailler à la convergence des protocoles de caractérisation de la maturité biologique des peuplements du massif. En effet, le travail préliminaire réalisé par le groupe a permis de mettre en exergue deux principaux protocoles qui permettent de localiser et caractériser les vieilles forêts du massif : le protocole vieilles forêt des Pyrénées françaises et le protocole du projet LIFE REDBOSQUES utilisé notamment sur le versant sud des Pyrénées. 
Une sortie sur la Forêt Domaniale de Luchon est venue complétée ces échanges en salle. Cela fut l'occasion d'appliquer sur un cas concret les deux protocoles et d'en identifier plus précisément les indicateurs communs.

Visite à Oñati, lors de l’échange entre les techniciens des DDFF, HAZI, Euskadi Herriko Laborantza Ganbara et l’Office National des Forêts de France autour des techniques de taille et maintien des arbres têtards

22/10/2019

Le 22 octobre une rencontre a été organisée entre les techniciens de HAZI, les provinces de Bizkaia et Gipuzkoa et leurs homologues de Laborantza Ganbara et de l’ONF de la région de l’Iparralde. L'objectif était de visiter la zone de montagne d'Artaso (Oñati), dans le Parc Naturel d'Aizkorri, où ont été effectués en 2010 des tailles successives sur de vieux arbres têtards  (LIFE trasmochos et biodiversité) ainsi qu’en 2017 (projet POCTEFA GREEN).
Les échanges autour des retours d’expériences et de connaissances entre les techniciens ont été très appréciés de tous. La trajectoire que la Diputación Foral de Gipuzkoa a développée grâce aux deux projets mentionnés, fait de cette institution une référence en matière de conservation et de restauration des arbres Tétards au niveau européen.  

Bilan 2019 et perspectives des actions "Lacs" et "Tourbières" dans la Réserve Nationale du Néouvielle (Hautes-Pyrénées)

08/10/2019

La dernière réunion de l'année 2019 du groupe de travail "lacs et tourbières" du projet s'est tenue le 8 octobre 2019 au refuge d'Orédon dans la réserve nationale du Néouvielle au coeur du Parc National des Pyrénées. Les partenaires se sont réunis pour notamment présenter les expérimentations de retour à un état apiscicole de plusieurs lacs cet été en Andorre et en septembre au pied du Vigemale dans la vallée de Gaube, mais également les résultats de la campagne 2019 des inventaires de la faune et de la flore des lacs du réseau GREEN ou encore les résultats des actions de préservation des tourbières ciblées par le projet. 
Ce fut également l'occasion de présenter les travaux du projet au réseau Alpin "Lacs Sentinelles" dont 2 représentants étaient présents lors de cette rencontre. Le réseau alpin  des Lacs Sentinelles se compose de 22 lacs d’altitude, structurés en observatoire. Ces lacs sont suivis régulièrement et sur le long terme et 2019 fut l'occasion d'opérer un rapprochement entre nos deux réseaux.

Un succès pour la nouvelle démonstration du rouleau brise fougère sur le plateau d’Ajéou (Ariège)

24-25/09/2019

C'est à l'occasion du séminaire technique de l'action ""milieux ouverts"" du projet GREEN qu'une trentaine de personnes ont participé à cette belle journée sur le plateau d’Ajéou à Ercé, pour observer des premiers résultats concluants de l'expérimentation du rouleau-brise fougères et échanger sur ce nouvel outil de lutte contre la fougère aigle.
La fougère aigle est un végétal à pousse très rapide qui couvre progressivement les pâtures et réduit ainsi les qualités fourragères et pastorales des prés et des estives. C’est également un végétal très résistant à des fauches successives et à caractère envahissant. Afin de maintenir les espaces ouverts en faveur de l’activité pastorale, le PNR des Pyrénées Ariégeoises a  expérimenter dans le cadre de GREEN le « rouleau brise-fougères » qui a été adapté au terrain chaotique et pentu de montagne par Sylvinov, constructeur de machines agricoles : il permet de plier la tige des fougères, plutôt que de la couper dans le cas des engins agricoles traditionnellement utilisés, et d’en affaiblir ainsi le pied. 
Le PNR des Pyrénées Ariégeoises a mis en place protocole de suivi adapté à cette expérimentation sur différentes zones du plateau d’Ajéou. Ce suivi agronomique et botanique sera poursuivi sur plusieurs années, afin de quantifier l’effet du rouleau et d’apporter des résultats davantage concrets au traitement de la fougère par le rouleau.
Les discussions, sur le ton de la convivialité, se sont prolongées autour d’un buffet de produits issus des milieux agro-pastoraux, l’occasion de présenter le projet de création d’outils de communication pour la valorisation des produits des milieux ouverts pyrénéens.
Le PNR des Pyrénées Ariégeoises met à disposition le rouleau brise fougères (en dehors des périodes d’expérimentation sur Ajéou afin de privilégier le suivi qui permettra de quantifier l’efficacité du rouleau). Les éleveurs souhaitant l’essayer sont alors invités à contacter le PNR pour davantage d’informations

Voyage d'étude au Pays Basque entre producteurs et acteurs du monde agro-pastoral des espaces naturels des Pyrénées

09/09/2019

Pour mettre en valeur les produits locaux associée à la conservation de la biodiversité en mieux agro-pastoraux, une action du projet GREEN consiste à organiser des voyages d'études entre producteurs et représentants des espaces naturels de part et d'autres de la frontière. C'est au Pays Basque, dans la Diputación Foral de Gipuzkoa, dans le Parc Naturel d'Aralar que plus de 20 participants ont pu échanger sur la gestion des milieux agro-pastoraux des espaces naturels, la valorisation du lait d'estive, les signes de qualité et marques territoriales ...) et visiter de nombreuses exploitations (fromage Idiazabal, confiture Gorrotxategi, fromageries de montagne de MendikoGazta, cidrerie Oihart ...)  et à la fête du fromage basque.
Ce voyage d'étude fut également l'occasion de présenter le panier de produits issus de l'agriculture extensive associée à la préservation de la biodiversité des milieux ouverts, qui est élaboré dans le cadre de GREEN et dont la promotion sera faite sur internet notamment. L'objectif est de mettre en valeur les produits locaux des espaces naturels et les pratiques des agriculteurs favorables à la biodiversité.

Experimentation de dépoissonnement au pied du Vignemale (Hautes-Pyrénées)

05/09/2019

C'est sous la bienveillance du plus haut sommet des Pyrénées françaises (la pique Longue du Vignemale à 3 298 m.) que les agents du Parc National des Pyrénées et de l'Office français de la biodiversité, accompagnés par FORESPIR, se sont attelés pendant 4 jours à sortir tous les poissons des lacs d'Arraillé. Ces 3 petits laquets (dont les surfaces vont de 0,05 ha à 0,21 ha) situés à 2487 m. furent retirés voilà près de 20 ans des listes des lacs et laquets dans lesquels l'alevinage est autorisé. Il n'en demeure pas moins que malgré l'altitude, la neige, les avalanches fréquentes et la pratique de la pêche sportive, une population rélictuelle de saumons de fontaine (Salvelinus fontinalis) continuait de peupler ces petites pièces d'eau. Dans le cadre de GREEN, une expérimentation de désempoissonnement des lacs d’Arraillé a donc été menée début septembre 2019. Le régime alimentaire de ces poissons de la famille des salmonidés est très varié : vers, crustacés, insectes, araignées, mollusques, grenouilles et petits poissons. La présence de ce prédateur impacte donc fortement la biodiversité de ces lacs, altérant le cycle de vie des amphibiens et insectes notamment. Ce sont au total une soixantaine de saumons de fontaine et 2 vairons qui furent capturés au filet maillant ou à la pêche électrique. Des suivi sur ces lacs sont prévus à l'avenir pour s'assurer que les poissons furent bien tous sortis des lacs d'Araillé et pour suivre la réaction de l'écosystème.

8ème édition du marché transfrontalier du Port de Boët à 2 511 m.

24/08/2019

Le 24/08/2019 s'est tenue la 8ème édition de la réunion transfrontalière dans le port de Boet de Vall Ferrera. Outre l'acte de fraternité, les participants peuvent profiter d'un marché et d'une dégustation de produits agroalimentaires locaux après une montée de 700 m. de dénivelés et d'une une durée approximative de 3 heures. 
La rencontre fut accompagnée d'une vente sur le marché de produits. Ainsi, les participants catalans purent acheter des produits aux producteurs du Parc Naturel Régional des Pyrénées Ariégeoises et les participants français purent faire de même avec les produits des producteurs du Parc Naturel de Alt Pirineu.
Ces rencontres ont également pour objectif de valoriser les produits d'élevage locaux des deux parcs qui contribuent à la conservation de la mosaïque d'habitats de prairies et de pâturages et à la conservation de leur biodiversité.

Le Parc Naturel de l'Alt Pirineu présent à la Fête du Fromage et au Miel de Castillon en Couserans (Ariège) pour mettre en valeur les produits agricoles issus de milieux ouverts 

11/08/2019

La fête eut lieu le 11 août dernier et le Parc Naturel du Alt Pirineu y a participé avec un stand informatif et un stand de vente de fromages, de miel et de produits en laine.
C'est la troisième année consécutive que le Parc Naturel de l'Alt Pirineu participe à la Fête du Fromage et du Miel au village de Castillon en Couserans, au sein du Parc Naturel Régional des Pyrénées Ariégoises, espace naturel protégé frontalier avec qui il partage la marque “Parc Pyrénéen des Trois Nations”. L’objectif était de mettre en valeur les produits du territoire et de faire connaître et reconnaître le talent des éleveurs fromagers et apiculteurs locaux.
Cette année, les produits choisis pour représenter le Parc Naturel de l'Alt Pirineu ont été des fromages de vache, chèvre et brebis, miel et produits faits avec de la laine. En plus, une affiche divulgatrice spécifique a été réalisée pour l'occasion pour présenter ces producteurs. En dépit du mauvais temps, plus de 400 personnes sont venus sur les stands et ont montré de l'intérêt pour le Parc Naturel de l'Alt Pirineu et ses produits.
La production de fromages, laine, miel et viande d'élevage extensif, entre d'autres, favorise le maintien des espaces ouverts de pâturage et leur biodiversité, comme par exemple, de lépidoptères (papillons), un groupe dans lequel le Parc présente une des majeures diversités de l'Europe. Cette action est réalisée dans le cadre du projet Interreg POCTEFA GREEN de gestion et mise en réseau des espaces naturels des Pyrénées.

HAZI présente le projet GREEN à PAU, comme un modèle de Collaboration transfrontalière

04/07/2019

Au sein de l’atelier « Tranfrontalier : cum operare, intégré aux journées de conférence de l’Audap (Agence d'Urbanisme Atlantique et Pyrénées): http://www.audap.org/userfiles/downloads/conferences/programme_20ans_audap.pdf) HAZI a présenté, le 4 juillet dernier, le modèle de collaboration que le projet GREEN propose dans le but de promouvoir la coordination entre les acteurs impliqués dans la gestion et la mise en réseau des Espaces Naturels des Pyrénées, l'objectif de ce projet. Compte tenu de la complexité de GREEN en termes de nombre de partenaires et de leur répartition territoriale, il peut être un modèle de référence pour d'autres projets qui pourraient émerger dans un cadre de collaboration transfrontalière des deux côtés des Pyrénées, quel que soit leur thématique.

Inventaire des forêts matures du massif des Garrotxes au Parc Naturel Régional des Pyrénées catalanes 

Dans le cadre du POCTEFA GREEN et en adéquation avec les objectifs fixés par sa charte, le Parc Naturel Régional des Pyrénées catalanes a réalisé au cours de l’été 2019 une cartographie précise des peuplements matures d’une partie de son territoire. Le massif des Garrotxes, secteur focal de l’étude où la forêt connaît une forte hétérogénéité en termes d’âge, d’ancienneté et d’usages, a été choisi comme site pilote pour travailler à l’établissement d’une trame écologique de zones refuges matures interconnectées. Ce projet nécessitait un état des lieux des vieux peuplements existants, qui ont été caractérisées en appliquant le protocole d’inventaire des vieilles forêts des Pyrénées. Une étude de l’imagerie aérienne associée à la cartographie des forêts anciennes du massif a permis une localisation des peuplements potentiellement matures, que les documents d’aménagement et la connaissance de terrain des techniciens territoriaux de l’Office National des Forêts a ensuite précisé.
La campagne de terrain qui a suivi a permis d’inventorier 487 ha de vieilles forêts, soit près de 7 % de la surface boisée du massif. La grande majorité (96 % en surface) de ces forêts matures sont des pineraies à crochet, l’habitat forestier dominant du territoire étudié. 
Connaître la localisation et les caractéristiques de ces zones refuges pourra servir de base à la mise en place, en collaboration avec les autres acteurs de la forêt, d’une trame propice au maintien et à la circulation des espèces saproxyliques, intégrant des îlots de sénescence et des corridors où la préservation d’arbres d’intérêt écologique sera favorisée. 
En complément de cette action, le Conservatoire d’Espaces Naturels du Languedoc-Roussillon, l’école d’ingénieurs de Purpan et les Réserves Naturelles catalanes participent conjointement au Parc à l’établissement d’une cartographie des vieilles forêts sur l’ensemble de son territoire, pour tendre progressivement à une connaissance plus précise des sites forestiers à forts enjeux écologiques et à leur prise en compte dans les documents de gestion.

L'action "Lacs" du projet GREEN sur le devant de la scène

28/06/2019

C'est sur les rives du lac de Bordères (Hautes-Pyrénées) que les avancées du projet furent présentées aux partenaires institutionnels et techniques français du projet GREEN (Agence Régionale de la Biodiversité d'Occitanie, État français - DREAL Occitanie, élus locaux, ...). Cette rencontre fut églament l'occasion d'appliquer sur ce lac les protocoles d'inventaires de la faune et de la flore développés dans le cadre du projet. François Prud'Homme, du Conservatoire Botanique National des Pyrénées et de Midi-Pyrénées a ainsi pu effectuer la plongée en apnée lui permettant de relever les différentes espèces de flore présentes dans cette masse d'eau de 6,5 ha située à 1760 m. d'altitude et particulièrement prisée des randonneurs de tous niveaux. Nicolas Blanc et Frédéric Blanc du Conservatoire d'espaces naturels de Midi-Pyrénéées ont quant à eux pu effectuer tous les prélevements et observation nécessaires à la caractérisation de la faune des abords du lac. Les partenaires ont également pu expliquer les tenants et les aboutissant de cette action "lacs" aux journalistes de la Dépêche et de Sud-Ouest, ces derniers ayant plongés en compagnie des experts du projet GREEN. Retrouvez les articles et reportages sur les liens suivants :
- https://www.ladepeche.fr/2019/07/07/biodiversite-derriere-la-carte-postale-des-lacs-pyreneens-la-decouverte-dun-monde-inconnu,8300289.php
- https://www.ladepeche.fr/2019/07/07/leffet-de-lhomme-sur-la-biodiversite-des-lacs-des-pyrenees,8300585.php
- https://www.sudouest.fr/2019/08/15/pyrenees-en-plongee-dans-les-secrets-du-lac-de-borderes-bareilles-6448822-706.php

Premier concours de “ Prairies Fleuries” en Euskadi

21/06/2019

Les prairies de fauchage sont l'un des habitats avec la plus grande diversité d'espèces associées, tant au niveau de la faune que de la flore, en plus d'être un patrimoine culturel du fait qu'elles sont le résultat d'une pratique agricole en déclin. C'est pour ces raisons que, depuis des années, des concours sont organisés en France entre les agriculteurs qui gèrent ce type de prairie. Ces concours ont pour double objectif de retarder le fauchage (permettant ainsi la floraison de la plupart des fleurs de la prairie et contribuant à l'amélioration de la biodiversité) et d'améliorer la pratique du fauchage elles-même. Les questions de gestion agro-durable de la parcelle, de productivité, de fonctionnalité écologique, de diversité végétale, de valeur apicole, de valeur paysagère, etc. sont évaluées.
Dans le cadre du Projet GREEN, des concours de “prairies fleuries” ont été impulsés par les partenaires qui organisaient déjà ce type d’évènement (Parc Naturel des Pyrénées Ariégeoises, France),  cela ont été initiés sur les Parcs des Pyrénées Catalane et en Andorre. Un « concours transfrontalier » a enfin été créé entre ces 3 zones.
Les Diputations d’Alva et Bizkaia ont décidé d’apporter leur appui à cette initiative dans le cadre du 25ème anniversaire du Parc Naturel de Gorbeia. Ainsi, un jury, composé de Santiago Pagola (entomologiste), Roberto Ruiz de Arcaute (agronome), Mercedes Herrera (écologue), et Itziar Mijangos (botaniste) a été formé et a, après avoir visité les parcelles (le 7 juin) et interviewé chacun des 5 participants du concours, deliberé et proposé un gagnant.
Le prix, un panier garni de produits « Eusko Label » offert par HAZI ainsi qu’une plaque commémorative, fut remis le 21 juin (Jour de l’Environnement) lors d’un évènement institutionnel axé sur l’Anniversaire du Parc Naturel de Gorbeia, qui se jour-même fête ses 25 ans.

Le parc naturel de l'Alt Pirineu célèbre son 5ème concours de prairies fleuries

13/06/2019

Dans le cadre de l'action "Mise en valeur des milieux agricoles riches en biodiversité" du projet transfrontalier européen POCTEFA GREEN, la 5ème édition du concours des prairies fleuries du Parc Naturel de l'Alt Pirineu s'est déroulée le 13 juin dernier. 
Cette année, le concours a été organisé dans les vallées d'Àneu avec la participation de trois éleveurs de Gavàs, Valencia d'Àneu et Sorpe. Le jury du concours constitué des experts Pere Aymerich (biologiste) et Cristina Chocarro (agronome), a évalué les prairies selon leur intérêt agronomique, leur richesse botanique et les ressources offertes par la biodiversité en général. Le concours des prairies fleuries a pour but de mettre en évidence l’importance du patrimoine naturel et paysager exceptionnel des Pyrénées, comme les prairies de fauche, ainsi que les pratiques des agriculteurs. 

Arrós de Cardós accueille la 8ème foire des produits artisanaux et du mouton aranais

07/06/2019

Le parc naturel de l'Alt Pirineu et la mairie d'Esterri de Cardós organisent ce dimanche 07/06/2019, la 8ème foire des produits artisanaux et du mouton aranais. L’objectif est de valoriser la grande diversité de produits manufacturés et agroalimentaires produits dans la zone du parc, ainsi que le mouton aranais, une race traditionnellement présente dans le nord du Pallars Sobirà, en particulier dans les vallées qui avaient des relations avec la France et le Val d’Aran.
La foire est organisée dans le cadre du POCTEFA Green, un projet de coopération transfrontalière pour la valorisation des produits locaux issus des espaces ouverts. Dans ce cadre et pour la première fois, le salon accueillera cette année des producteurs et artisans du parc Pirinenc de les Tres Nacions.

Réunion du Comité Technique dans la vallée d'Aure (Hautes-Pyrénées)

23-24/05/2019

L'ensemble des partenaires techniques se sont réunis à nouveau pour 2 jours de travail au cœur du Parc National des Pyrénées. Ce fut l'occasion pour les pilotes des actions de présenter les avancées des travaux mis en œuvre entre octobre 2018 et juin 2019 et présenter les activités prévues jusqu'à la fin du projet INTERREG (novembre 2019).
Un temps fut également dédié aux échanges sur les suites du projet GREEN compte tenu des fortes dynamiques partenariales créées depuis ces 3 dernière années. De nombreuses idées et propositions furent discutées, toutes témoignant de la forte volonté des gestionnaires des espaces naturels des Pyrénées de continuer et de renforcer la mise en réseau Pyrénéenne.  

Séminaire « Valorisation des produits locaux pour le maintien des milieux ouverts » - Auzat (09)

14/05/2019

Les 14 et 15 mai 2019, les partenaires de GREEN investis dans la mise en œuvre de l'action thématique 5 "Agro-pastoralisme" se sont réunis au cœur des Pyrénées Ariégeoises (Auzat). 4 points étaient au centre des échanges entre territoires investis dans l'action : 
- la construction d'une offre de produits issus des espaces naturels des Pyrénées dont la promotion serait faite sur internet. Le PNR des Pyrénées Ariégeoises réalisera une brochure de présentation de la démarche de promotion d'un panel de produits issus de l'agriculture extensive, favorables à la biodiversité ;
- l'organisation du voyage d'étude qui aura lieu au Pays Basque espagnol en septembre 2019
- Le concours transfrontalier des prairies fleuries et notamment les critères permettant au jury d'évaluer les dossiers de candidature transfrontaliers
- et les perspectives de l'action, une fois le projet INTERREG POCTEFA achevé.

Focus sur une espèce emblématique des lacs d'altitude : la Subulaire aquatique

La subulaire aquatique est une petite Brassicacée aquatique protégée en France, emblématique des lacs oligotrophes de montagne. Elle fait l’objet, dans les Pyrénées, d’un suivi démographique pluri-annuel dont l’objectif est de caractériser sa dynamique en lien avec les changements globaux, définir les causes de régression possibles dans la Réserve naturelle nationale de Néouvielle et fournir à terme des préconisations de gestion (ré-introductions, renforcements ...). Dans le cadre du programme Green, une équipe du laboratoire Evolution et Diversité Biologique de l’université Paul Sabatier de Toulouse étudie la diversité génétique de l’espèce à l’échelle des Pyrénées.

En effet, préserver au maximum la diversité génétique d’une espèce en régression peut permettre d’optimiser sa survie sur le long terme en conservant ses capacités d’évolution dans un environnement changeant comme cela est le cas en ce moment. Quantifier cette variabilité inter- et intra- populationnelle apparait primordial pour définir des modalités pertinentes de conservation et de gestion de petites populations fragmentées. De plus, la phylogéographie qui analyse les relations généalogiques entre les populations d‘une même espèce en lien avec leur distribution géographique permet de déduire les processus historiques ayant mené à leur structuration génétique et leur distribution géographique actuelles, de localiser les zones refuges des espèces durant les périodes glaciaires et de tracer les routes de recolonisation postglaciaires empruntées par ces espèces. Elle permet enfin de définir des régions prioritaires présentant une haute valeur pour la conservation des espèces. A ce jour, en séquençant plusieurs marqueurs moléculaires, nous avons montré que 1- La diversité génétique à l’échelle mondiale reste faible (peu de variation), les populations pyrénéennes situées en marge de l’aire de répartition mondiale de l’espèce ne semblent pas appauvries génétiquement, 2- Une structuration géographique se dégage clairement, aux diverses échelles étudiées : Ainsi, avec le marqueur nucléaire ITS très variable, en Europe un type majoritaire (en jaune sur la carte) est observé : il est retrouvé aussi bien en Finlande et Norvège, qu’en Espagne et en Ariège. Des types plus localisés ont aussi été retrouvés, dans les Pyrénées orientales, Andorre et à Néouvielle, dans la Sierra de Gredos, au Royaume-uni et en Islande. D’autres marqueurs sont à l’étude, chacun révélant un aspect de l’histoire… mais il semble déjà sûr que les individus de Néouvielle sont plus apparentés à leurs lointains voisins des Bouillouses que ceux du Val d’Aran.

Crédit photo : Frédéric Azemar 

Laboratoire Ecologie fonctionnelle et environnement (EcoLab)

Le projet POCTEFA GREEN promeut la restauration  de la hêtraie dans le Parque Naturel de Gorbeia

19/03/2019

La Diputación Foral de Bizkaia y Hazi Fundazioa ont entrepris  dans le cadre de ce projet, une action visant à assurer la continuité d’une forêt de hêtres (Hêtraies calcicoles) et de favoriser sa biodiversité.
La Forêt Patrimoniale “Arimekorta-Laurtundu”, propriété de la Diputación et de la municipalité de Zeanuri (Gorbeia) Monte, est composée de hêtres têtards plus ou moins clairsemés. En raison de la morphologie particulière en forme de chandeliers de ces arbres, de la pente et de l'action intense du vent et de la neige, les hêtres tombaient et se brisaient, mettant en danger la survie de la forêt dans le temps.  
L'action cofinancée avec GREEN a permis une fermeture du périmètre du massif pour favoriser la régénération, ainsi que des opérations de réduction des houppiers via des élagages ciblés (technique de tailles des branches « tétards ») sur des hêtres présentant des problèmes de stabilité pour éviter leur chute, en maintenant ainsi les troncs et les branches épaisses et longues et en réalisant le reste des coupes plus fines.
Cette action vise non seulement à éviter la perte de la hêtraie, mais aussi à améliorer la biodiversité forestière : introduction d’autres espèces d’arbres et arbustes (if, frêne, alisier, aubépine…),  meilleure continuité horizontale et verticale, conduite vers une futaie haute avec différentes classes d'âges, bois mort…et enfin, amélioration de la capacité de réponse de la forêt face à de possibles changements ou perturbations futures.

 

La remise des prix du concours transfrontalier pyrénéen des pratiques agro-écologiques a eu lieu le 16 novembre dernier à l’occasion de LURRAMA en pays basque français

16/11/2018

LURRAMA, salon de l’agriculture paysanne et durable du pays basque était l’occasion rêvée pour remettre les prix du concours des prairies fleuries pyrénéens. Cette année, se sont 5 territoires pyrénéens qui ont présenté leurs dossiers au jury pluridisciplinaire des trois nations : le Parc Natural de l’Alt Pirineu (ESP), la Chambre d’Agriculture des Pyrénées Atlantiques, le PNR des Pyrénées Ariégeoises, l’Andorre et les sites Natura 2000 de la montagne basque. 
Et c’est la ferme d’Esbintz du PNR des Pyrénées Ariégeoises qui a séduit le jury transfrontalier : pluri-activité, cohérence globale dans les pratiques, système transhumant traditionnel, maintien des paysages pastoraux identitaires des Pyrénées, potentiel mellifère important dans un contexte fermé sont d’autant plus d’éléments qui ont décidé le jury transfrontalier à primer l’ensemble du système de production agricole et d’activités de la Ferme d’Esbintz.

Evidemment, le jury pyrénéen a mis en avant dans ses commentaires les efforts de l'éleveur et son engagement vers une agriculture durable et ancrée dans son territoire.
Le concours est organisé de nouveau en 2019, et tous les territoires GREEN sont invités à participer, soit en organisant un concours local sur son territoire, soit en participant au jury du concours transfrontalier (l’étude se fait sur dossiers).

HAZI a accueilli à Zaldivia le deuxième séminaire sur les milieux agro-pastoraux

15/11/2018

Le PNR des Pyrénées Ariégeoises a donné rendez-vous aux partenaires de l’action 5 sur la gestion et la valorisation des milieux agro-pastoraux pyrénéens. CEN Aquitaine (FRA), Parc Naturel de Vall de Sorteny (AND), HAZI (ESP), Parc Natural de Capceleres del Ter i del Freser, Parc natural de Alt Pirineu, la Fédération des Réserves nationales catalanes et le PNR des Pyrénées Ariégeoises se sont donc réunis à Zaldivia afin de retravailler les outils partagés élaborés lors de la première phase du programme. Durant les quelques mois qui se sont écoulés depuis le dernier séminaire à Miglos, ces outils ont été éprouvés : la méthodologie commune d’action et la grille commune de sélection des sites ont donc dû être affinés. De nombreuses discussions ont été engagées sur les indicateurs ou des descripteurs communs ainsi que sur les suites du programme souhaitées par le groupe de travail. Le séminaire s’est clôturé par une visite de la montagne basque espagnole, et la présentation des pratiques pastorales et des stratégies de valorisation des produits (par la visite du Centre d’interprétation de la gastronomie d’Elikatuz), propres à ce territoire.

Des experts de la conservation des milieux agropastoraux visitent Gipuzkoa afin de connaître la gestion de ses parcs naturels

14/11/2018

Les 14 et 15 novembre, les responsables des forêts et espaces naturels protégés de la Diputación Foral de Gipuzkoa, ainsi que les techniciens de la Fondation HAZI, accueillèrent à Zaldibia leurs homologues des Parcs Naturels de chaque cotés du massif Pyrénéen lors d’une rencontre qui s’inscrit dans le projet POCTEFA GREEN.

Ainsi, des acteurs Français, Catalans, Navarrais et Basques, experts dans le domaine de la conservation des milieux agricoles et d’élevage, purent connaître en avant première l’ensemble des stratégies que la Diputación Foral de Gipuzkoa a mises en œuvre ces dernières années pour la conservation de ses parcs naturels.
Ces espaces sont fondamentalement des zones de montagne, avec des habitats et des espèces à valeur notoire, dont la conservation rend incontournable le maintien de pratiques pastorales extensives. C’est pour cela que, tant en Gipuzkoa que dans la majeure partie des zones de montagne d’Europe, la principale menace à la conservation de ces habitats est l’insuffisance du pastoralisme.

Afin de protéger ces espaces menacés, la Diputación a développé différentes actions basées d’une part sur les interventions en zones pastorales dégradées par l’absence d’usage, et d’autre part sur la création et la conservation d’équipements qui facilitent leur utilisation en terme d’élevage et, par conséquent, son maintien (maintien des infrastructures basiques d’eau et de lumière, des accès et des cabanes, création de fromagerie, clôtures,…). Certaines de ces actions furent présentées aux experts qui visitèrent Gipuzkoa, à travers un séminaire qui concilia sessions de travail; présentations de résultats et visites sur le terrain.

Experts et gestionnaires des milieux naturels réunis au Parc de l’Alt Pirineu

18-19/10/2018

Près de 40 experts et gestionnaires d’espaces naturels se sont donnés rendez-vous à Esterri d’Àneu les 17 et 18 octobre 2018 dans le cadre du projet GREEN. 
Le séminaire, ouvert par M. Ferran Miralles Sabadell, Directeur des Politiques Environnementales et du Milieu Naturel de la Generalitat de Catalunya visait trois objectifs : 

  1. Renforcer la connaissance des territoires et des entités qui composent le réseau, 

  2. Partager leurs enjeux en termes de gestion et de préservation des milieux naturels,

  3. Partager les connaissances acquises et les actions réalisées à ce stade du projet.

Ces rencontres furent l’occasion de présenter la version définitive de la plateforme d’information sur les espaces naturels des Pyrénées et d’échanges entre gestionnaires. Fruit d’un important travail de concertation cette plateforme sera bientôt mise en ligne dans les langues du projet. 
Les partenaires ont ensuite présenté les différentes actions conduites depuis maintenant 2 ans sur les trois milieux cibles du projet : les milieux lacustres et tourbeux, les milieux forestiers et les milieux agro-pastoraux. 
L’élaboration d’outils communs (protocoles, sélection et analyse de sites, …), la mise en place d’actions de gestion ou de préservation des milieux mises en œuvre localement (mise en défend de tourbières, travaux sylvicoles, restauration d’accès à des zone à pâturer, …) et l’organisation d’évènements à destination de divers publics (animation pour les enfants, marchés transfrontaliers, voyage d’étude de producteurs, …) furent ensuite présentés aux participants.
Ce fut ainsi l’occasion de faire un point d’étape et d’avoir une vision globale du fantastique travail fournit et commencer à dessiner les futures actions du réseau ainsi crée. 
Ces journées se sont conclues par des sorties terrain thématiques organisées sur des sites sur lesquels des actions spécifiques ont été réalisées par les équipes du Parc Naturel de l’Alt Pirineu.