Action 5.3 : Soutenir l'activité d'élevage extensif qui favorise le MAINTIEN D'UNE BIODIVERSITÉ SPÉCIFIQUE DES MILIEUX OUVERTS

Suite à la réunion d'interconnaissances globale de l'action 5 organisée en novembre 2016 à Lorp (Ariège, voir page principale de l'action 5), il a été décidé de donner deux axes à cette activité dans le but de valoriser l'agriculture locale :

  • Tout d'abord, l'organisation de concours agro-écologiques transfrontaliers 

Il s'agit d'un concours de Prairies fleuries, organisé sur une base annuelle, qui regroupe des parcours et des estives facilement accessibles par le jury sur l'ensemble du massif. Il existe depuis 2011 dans les Parcs des Pyrénées françaises. L'idée est donc d'étendre les espaces candidats à tous les partenaires GREEN pour en faire un concours transfrontalier. C’est un outil à la fois simple et efficace pour promouvoir l’usage des herbages permanents riches en biodiversité dans les élevages. Le principe du concours est par ailleurs peu contraignant pour les éleveurs. 

Grâce au soutien technique du Parc Naturel Régional des Pyrénées Ariégeoises, 2017 représente un tournant avec l'organisation du premier concours transfrontalier regroupant 6 participants en provenance d'Andorre (vainqueur), du Parc National des Pyrénées, du Parc Naturel Régional des Pyrénées Ariégeoises, de la Commission syndicale de la vallée de Baïgorry, du Parc Natural del Alt Pirineu et de la Chambre d'agriculture du 64 (Pyrénées atlantiques). Le succès a été au rendez-vous, puisqu'une deuxième édition déjà en préparation aura lieu en 2018. 

 

  • Ensuite, la mise en place d’échanges entre membres du groupe sur les pratiques de valorisation des productions locales, l’acquisition de connaissances et d’expérience sur ce sujet, la valorisation et la commercialisation de ces produits.

Un séminaire sur la valorisation des produits locaux pour la conservation des espaces naturels ouverts s'est tenu en avril 2017 à Son (Catalogne), incluant des ateliers de travail sur le sujet. 

Plusieurs voyages d'étude ont été organisés pour favoriser les échanges. Plus que des voyages regroupant tous les participants, il s'agissait davantage de voyages "à la carte", entre deux espaces naturels intéressés par un point de connaissances particulier. 

À ce titre, des échanges entre le Parc Naturel Régional des Pyrénées Ariégeoises, le Parc Natural del Alt Pirineu et le Parc Natural de Cadi-Moixero ont déjà eu lieu en 2017 et 2018, et un autre voyage au Pays basque est prévu fin 2018.

À l'échelle du massif pyrénéen, un listing est en cours de préparation pour définir les producteurs (éleveurs, apiculteurs, agriculteurs) intéressés par l'idée d'une collaboration sous l'égide de GREEN. GREEN s'implique par ailleurs dans des événements locaux, tels que les foires ou encore marchés transfrontaliers organisés dans les espaces naturels (exemple de la Trobada organisée annuellement entre le Parc Natural del Alt Pirineu et le Parc Naturel Régional des Pyrénées Ariégeoises).

La création de produits locaux estampillés GREEN est encore une problématique à travailler. Pour le moment, seul un producteur du Parc Naturel Régional des Pyrénées Ariégeoises s'est inscrit avec une confiture et une gelée des Prairies fleuries. Diverses options sont à l'étude.

Cela vous intéresse ? La section Documentation est faite pour vous !

  • Le Concours des Prairies Fleuries...

 

Le résultat 

  • Le Séminaire...

Le compte-rendu 

 

Les résultats de l'atelier interventions d'experts :

 

 

 

 

 

 

 

 

  • Grille de sélection de sites-pilotes...

  • Stratégie coordonnée d’intervention, à appliquer sur les sites sélectionnés en 5.2...

Méthodologie pour la gestion des milieux
agro-pastoraux en faveur de la biodiversité -

démarche commune

 

Pour en savoir plus sur les autres actions du milieu agropastoral (action 5), c'est ici !

Si au contraire vous voulez découvrir les différentes actions du projet GREEN, c'est par ...

Vous savez déjà quelle autre action GREEN vous intéresse ? Cliquez directement sur l'icône de votre choix...

Le maintien de la biodiversité spécifique des milieux ouverts est un enjeu majeur du projet GREEN.

Outre les actions de conservation ou restauration ponctuelles mises en marche sur le terrain, il faut également tenir compte de l'importance des aspects économiques de l’élevage et du pastoralisme, dans la mesure où ils conditionnent l’utilisation de l’espace et les usages qui y sont associés.


Aussi, les partenaires chercheront à stimuler le maintien des équilibres entre habitats de landes et habitats de prairies/estives en travaillant à la fois sur les aspects économiques et écologiques.

Pour ce faire, cette activité vise à soutenir et valoriser les ​pratiques vertueuses des activités agro-pastorales nécessaires au maintien de cette biodiversité.


Un des moyens fondamentaux pour atteindre cet objectif est de sensibiliser, structurer et valoriser ces activités agropastorales par le biais des productions locales qui y sont associées.